Loading...

Merveilleux! Parfaits! Décidément mes desserts ont depuis quelques temps des noms très évocateurs qui promettent de savoureux moments…

« Le Merveilleux: une meringue enrobée de crème fouettée. Un gâteau plus léger que l’air ». ce gâteau très tendance, d’abord dans sa première boutique de Lille, puis à Paris, et maintenant même à Londres.
Ce délicieux gâteau devient incontournable.

J’ai choisi de réaliser les miens avec une ganache montée au chocolat. C’est un plaisir trop bref, dont on ne voudrait jamais manger la dernière cuillère.
C’est simple et délicieux!

Merveilleux au chocolat:

Meringues:

90 g de blancs d’œufs (environ 3)
180 g de sucre

Préparer un bain-marie.

Placer les blancs et le sucre dans un cul de poule.
Placer celui-ci sur le bain marie.

Fouetter au batteur à main jusqu’à ce que les œufs soient à la température de 55°C. Sans thermomètre, on arrête quand le mélange commence à être chaud au doigt. Il est alors bien blanc et bien épais.

Enlever le cul de poule du bain-marie, et continuer à battre à vitesse maxi, jusqu’à ce que la meringue soit froide.

Placer la meringue dans une poche munie d’une douille lisse.
Sur une silpat ou sur une feuille de papier sulfurisé, faire des meringues d’environ 5 cm de diamètre.
Enfourner à 90°C, chaleur statique pendant 2 à 3 heures.

Ganache montée au chocolat

40 g de chocolat ( 70%)
50+ 90 g de crème liquide entière

Faire chauffer les 50 g de crème sans la faire bouillir et la verser sur le chocolat haché.
Mélanger jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène.
Ajouter les 90 g de crème froide restants. Mélanger.

Placer le tout au frigo pendant quelques heures.

Montage:

16 meringues
1 tablette de chocolat

Fouetter la ganache bien froide comme pour une chantilly.
Faire des copeaux de chocolat à l’aide d’un économe.

Déposer une première meringue. recouvrir de ganache, puis d’une deuxième meringue.
A l’aide d’une spatule recouvrir l’ensemble de ganache montée puis de copeaux de chocolat.

Laisser l’ensemble au frais pendant environ 1 heure.

Pour finir: avec ces quantités de ganache, il vous restera des meringues pour une autre utilisation. Elles se conservent très bien.
Je vous conseille de résister à l’envie de préparer plus de Merveilleux, dans l’idée d’en avoir le lendemain. En effet, ils sont à manger rapidement, dans la journée, car la meringue va s’humidifier au contact de la ganache. On perdrait alors le craquant.

La partie la plus délicate de la recette est à mon avis la réalisation des copeaux. Je ne suis pas très douée.
Il est préférable que la tablette soit un peu chaude (mais pas fondante quand même!). On peut donc la placer prêt d’un radiateur. Les copeaux seront alors plus gros… enfin, normalement.